vendredi 7 février 2014

Des MOOC organiques pour le sens et le goût des maths au collège



L'article en cinq mouvements de pensée : 
  1. Choc du rapport PISA 2012
  2. Hommage aux professeurs que nous avons connus
  3. Diagnostic des résistances aux maths du collège
  4. Partie amont et partie aval d'un MOOC
  5. Cellules MOOC à composantes grand public
Auteur : Tru Dô-Khac

Note de l'auteur :





Sortie officielle : Le Cercle Les Echos

Références (accès direct ou en deux clics via ce site pour les articles de ce répertoire) :

Régime d'utilisation :
  • Intégralité en accès libre, gracieux et immédiat : sur ce site
  • Accès aux conditions de Les Echos: Le Cercle Les Echos
  • Reproduction permanente ou temporaire sur réseau social d'entreprise/intranet avec accompagnement professionnel dédié : sous conditions commerciales (contact : Dô-Khac Decision)
  • Autre cas : déterminés par le Code de la propriété intellectuelle, notamment L 122-5.
  • L'accès public à cet article est gracieux. Si vous souhaitez le "privatiser" au delà de ce que permet la L 122-5 notamment en en représentant tout ou partie dans un cercle privé (intranet ou réseau social d'entreprise, d'association,...), merci de prendre contact préalablement.
Libre : pas de déclaration préalable de données à caractère personnel
Gracieux : pas de contribution financière demandée
Immédiat : un simple clic
Des MOOC organiques pour le sens et le goût des maths au collège


Pour un cours d'enseignement supérieur sur plusieurs semaines, une infrastructure de développement MOOC centralisée est une solution souvent retenue. Pour des leçons interactives d'une vingtaine de minutes destinées aux collégien(e)s, des réseaux de MOOC personnels gouvernés chacun par un régime éditorial pédagogique propre, que l'on pourrait désigner par "MOOC organique", apparaissent.

Publié en décembre dernier, le rapport PISA 2012 (Programme for International Student Assessment), qui mesure "ce que les élèves à 15 ans savent et ce qu'ils peuvent faire avec ce qu'ils savent", classe la France à la 25e place en mathématiques sur un panel de 65 pays [1]. En outre, la France est un des pays où l'écart entre les élèves ayant le mieux passé les tests et ceux qui sont passés à côté est le plus élevé.

Temporalité et diversité en apprentissage des maths
Pour les professionnel(le)s issu(e)s des filières d'excellence française du lycée et de l'enseignement supérieur et qui se souviennent du dévouement et de la passion montrés au quotidien par leur(s) professeur(e)s, ce classement surprend et peine à la fois.

Puis, vient l'inquiétude du parent d'élève, suivie par une opinion du citoyen(ne) sur le diagnostic.

Pour les mathématiques au collège, nous pensons que d'une part, la compréhension se cristallise à des périodes propres à chaque enfant, et d'autre part, qu'elle emprunte une pluralité de chemins.

Accès massif et ouvert pour les enseignants
Pour le professeur de maths au collège, adapter en salle de classe sa pédagogie aux capacités d'abstraction et de logique de chaque enfant relève alors de la mission impossible.

Les MOOC (Massive Open Online Courses), une formule pédagogique qui a surgi en fin d'année 2013 dans l'enseignement supérieur pour désigner des cours en ligne à l'accès libre et gratuit, peuvent clairement apporter une solution au besoin de temporalité. Tout élève peut, de la maison, à son gré et son rythme, accéder via internet à des leçons vidéo enrichies par des exercices interactifs.

Mais si l'on veut adresser la diversité des capacités de compréhension des mathématiques au collège, il faut pouvoir mettre à disposition des cheminements multiples dont l'accès passe par le talent et l'initiative des enseignant(e)s.

Pour dénicher les trésors de savoir-faire et d'expérience de chaque enseignant(e) et les mettre à la disposition des élèves, nous avançons la vision d'un MOOC distribué, qui serait pour les MOOC centralisés ce qu'ont été au début des années 80 les réseaux d'ordinateurs personnels pour les grands systèmes informatiques centraux.

MOOC organique
De même qu'il a fallu inventer le protocole internet pour permettre l'interopérabilité entre les ordinateurs personnels et les systèmes centraux, de même il faudra mettre en place un protocole pédagogique permettant à des unités MOOC distribuées sur le web de proposer des cheminements cohérents pour accéder à la compréhension et aux connaissances.

L'offre technologique grand public permet, dès à présent et facilement, de s'équiper individuellement et à peu de frais d'un banc de montage de diaporama de narration animée. Et pour peu que l'on s'initie à quelques rudiments de langages de programmation de technologies web tels que HTML5 et JavaScript, il est aisé d'intégrer sur un service Cloud de blog des questionnaires interactifs [2].

En outre, le recours à des composants grand public et à des langages standards apporte gratuité, ouverture, évolutivité et indépendance par rapport à certaines solutions Cloud spécialisées prêtes à utiliser, dont l'ergonomie, si elle facilite une prise en main des technologies web, n'en reste pas moins propriétaire et fermée.

L'infrastructure technologique ainsi réglée, il faut mettre en place, comme pour internet, une gouvernance. Outre une protection de la vie privée, mais renforcée – les collégiens sont des mineurs –, celle-ci passe par une consolidation des dispositifs institutionnels pour la sauvegarde des droits d'auteur et d'image des enseignants qui accepteront de libérer sur le web leur savoir-faire pédagogique, directement ou via des intermédiaires institutionnels ou commerciaux.

Reste le financement. D'ores et déjà, les entreprises soutiennent des Chaires d'université ou encouragent des pédagogies innovantes via la taxe d'apprentissage ; certaines pourraient bien trouver des synergies avec les enseignants pour leur propre exploitation des MOOC [3] ou contribuer directement à la valorisation des droits des enseignants auteurs en associant leur image à leur vocation d'éducation nationale.

Le sens et le goût des maths au collège
Cette triple approche, technologique, organisationnelle et financière, esquisse un "MOOC organique" [4].

Et peut-être, grâce à ces "cellules MOOC", tout élève pourra voir le "point", non seulement comme une croix sans épaisseur sur une feuille du cahier de mathématiques, mais aussi, comme "un outil intellectuel qui permet de repérer, avec précision, un objet ou un être immobile, suspendu à un fil, posé sur une surface, ou flottant dans l'espace" [5].

NOTES

[1] "Principaux résultats de l’Enquête PISA 2012 – Ce que les élèves de 15 ans savent et ce qu’ils peuvent faire avec ce qu’ils savent", OCDE, 2 décembre 2013, page 7.

[2] Coder un questionnaire à réponse multiple avec InnerHTML, Pour le sens et le goût des maths au collège, Tru Dô-Khac, 31 janvier 2014

[3] MOOC d'entreprise pour l'entreprise numérique apprenante, Tru Dô-Khac, Le Cercle Les Échos, 14 janvier 2014.

[4] Définition d'un MOOC organique et d'une cellule MOOC, L'entreprise numérique créative, Dô-Khac Decision

[5] Une définition du point sur un Nocturne de Chopin, Le Point, la Règle et la Droite, Tru Dô-Khac, 2014.

Trophée innovation numérique 2015

Le Trophée IT Innovation Forum catégorie Enterprise Mobility / Collaboratif a été décerné à l'innovation frugale Personal MOOC par le vote des quelques 200 membres du Club des Responsables d'Infrastructure et de Production (CRIP) lors de l'IT Innovation Forum du 27 janvier.
Communiqué sur le site de Dô-Khac Decision