dimanche 5 mai 2013

Le "Design Management" pour innover en entreprise

Le « Design Management », -gestion par le design-, est une méthode de transformation d’entreprise. Outre l’utilisation ontologique du dessin, le Design Management recourt également aux mots et aux signes distinctifs. Tout en expliquant ce qu'est le Design Management, il faut le donner à contempler, le raconter : voici donc deux mises en œuvre de Design Management pour promouvoir l’innovation en entreprise

L'article en cinq mouvements de pensée : 

Auteur : Tru Dô-Khac

Note de l'auteur :


Sortie officielle : Le Cercle Les Echos, 5 mai 2013

Régime d'utilisation :
  • Intégralité en accès libre, gracieux et immédiat : sur ce site
  • Reproduction permanente ou temporaire sur réseau social d'entreprise/intranet avec accompagnement professionnel dédié : sous conditions commerciales (contact : Dô-Khac Decision)
  • Autre cas : déterminés par le Code de la propriété intellectuelle, notamment L 122-5.
  • L'accès public à cet article est gracieux. Si vous souhaitez le "privatiser" au delà de ce que permet la L 122-5 notamment en en représentant tout ou partie dans un cercle privé (intranet ou réseau social d'entreprise, d'association,...), merci de prendre contact préalablement.
Libre : pas d'obligation de déclaration préalable de l'identité et coordonnées du lecteur
Gracieux : pas de contribution financière demandée
Immédiat : un seul clic

Mots clefs thématiques :

Intelligence collective : 

Références :
[1] Discussion entre Ch. Chaptal de Chanteloup et Tru Dô-Khac, du 6 janvier2013 au 6 avril 2013 à propos de l’article « Qu’est-ce le Design management ? » Ch. Chaptal de Chanteloup, Le Cercle Les Échos, 20/07/2012.
[2] Conférence sur l’Open Innovation, organisée par L'Association Amicale des Ingénieurs des Mines (AAIM) le 25 avril 2013 à Telecom ParisTech, Paris 13e.
[3] Osez l’innovation – Guide pratique pour les activités de services, DGCIS, novembre 2012
[4] "IP2 Governance", un site sur l’innovation partenariale. La page d'accueil représente le pattern "Invent-Protect-Value-Yield" ©.
[5] "Innovation ouverte" : en anglais, "Open Innovation", une notion attribuée au Pr. Henry Chesbrough.
[6] Protéger l'innovation pour mieux la partager, Tru Dô-Khac, La Jaune et La Rouge, N°672, février 2012.



Le design management pour innover en entreprise
Tru Dô-Khac Le Cercle Les Echos 7 mai 2013

Le "design management" – gestion par le design – est une méthode de transformation d’entreprise. Outre l’utilisation ontologique du dessin, le design management recourt également aux mots et aux signes distinctifs. Tout en expliquant ce qu'est le design management, il faut le donner à contempler, le raconter : voici deux "patterns" de design management pour innover en entreprise.

Le "design management", que nous traduirons simplement par "gestion d’entreprise par le design", est une pratique de gestion visant l’amélioration des performances de l’entreprise. Comme nombre de ses consoeurs, le design management est né outre atlantique dans les années 80 [1].

Approche du design Management
Pour saisir l’apport distinctif du design management aux autres méthodes de transformation de l’entreprise, on peut observer tout d’abord que la formule "design management" est un oxymoron, une figure de rhétorique qui consiste à allier deux mots de sens contradictoire pour leur donner plus de force expressive : le design invite à l’imagination, à l’émotion et la création, tandis que le management convoque d’abord la conformité aux règles prudentielles de gestion, l’observation des faits et la mesure des performances, surtout financières.

Le design management utilise des outils spécifiques. Ces outils sont ontologiquement ceux du design, et l’on pense immédiatement à la planche à dessin. Mais également, les mots, et tout signe distinctif, peuvent être des outils de design Management.
Pour illustrer le propos ci-dessus, voici deux "patterns" de design management pour rendre l’entreprise innovante [2].

Design management de l’innovation
Pour définir l’innovation, nous poserons tout simplement que l’innovation est une rencontre entre une invention (ou une création) et un client. Pour que cette rencontre ait lieu, le chef d’entreprise doit réaliser tout un parcours. Celui-ci étant complexe et difficile, l’entreprise recourt aux pratiques de gestion en cycle de vie : le franchissement progressif d’étapes du "cycle", acté en comités de direction par les responsables des fonctions de l’entreprise parties prenantes au projet innovant, permet d’assurer la bonne mobilisation des ressources de l’entreprise.

Ainsi, on pourra piloter une innovation en suivant les quatre étapes "L’idée - la conception – le développement - la mise sur le marché" [3]. Ce "pattern" est, comme de nombreux cycles de l’innovation proposés dans l’enseignement ou le conseil aux entreprises, isomorphe à la configuration d’un cycle de vie d’un produit industriel, soit "études marketing, étude technique, développement, industrialisation, commercialisation".

Mais on peut imaginer d’autres patterns, par exemple – "Invention-Protection-Valorisation-Fructification" [4].

Ce pattern fait notamment apparaître l’activité de "protection", dont le niveau d’exposition au management est révélateur de la stratégie d’innovation, qui sera interne ou ouverte [5].

En innovation interne, la protection de l’innovation est assurée par les obligations de confidentialité et de réserves des collaborateurs de l’entreprise ; la sécurité étant un dispositif habituel de gouvernance d’entreprise, il est naturel, en innovation interne, de ne pas y attacher d'attention particulière par la tenue d’un comité de direction dédié.

En revanche, en innovation ouverte, les parties prenantes vont au-delà des seuls employés subordonnés à l’entreprise et incluent des entités économiques autonomes. La protection de l’innovation, critique pour cette stratégie d’innovation, est alors assurée par des accords de loyauté, de confidentialité et de propriété intellectuelle requérant l’attention des dirigeants.

Design et simple observation
Ainsi, pour l’innovation, la configuration en cycle de vie n’est pas anodine et va delà de la simple observation et retranscription des activités. Le design du cycle de vie véhicule, inconsciemment ou intentionnellement, la stratégie d’innovation de l’entreprise, sa culture et sa marque dans l’écosystème

Pour porter le principe d’une innovation ouverte qui sera rendue durable par une stratégie équilibrée entre protection et partage [6], on pourra munir le cycle "Invention-Protection-Valorisation-Fructification" avec une formule capturant la dualité Protection/Partage, par exemple, "IP2 gouvernance".
-------------------------------------------------------------------------------------------------------------
[1] Discussion entre Ch. Chaptal de Chanteloup et Tru Dô-Khac, du 6 janvier 2013 au 6 avril 2013 à
propos de l’article "Qu’est-ce le design management ?" Ch. Chaptal de Chanteloup, Le Cercle Les Échos, 25/07/2012.
[2] Conférence sur l’Open Innovation, organisée par L'Association Amicale des Ingénieurs des Mines dans les locaux de Télécom ParisTech, Paris 13e, le 25 avril 2013.
[3] Osez l’innovation – Guide pratique pour les activités de services, DGCIS, novembre 2012.
[4] "IP2 Governance", un site sur l’innovation partenariale. La page d'accueil représente le pattern "Invent-Protect-Value-Yield" ©.
[5] "Innovation ouverte" : en anglais, "Open Innovation", notion attribuée au Pr. Henry Chesbrough.
[6] Protéger l'innovation pour mieux la partager, Tru Dô-Khac, La Jaune et La Rouge, N°672, février 2012.
Également sur Le Cercle : "Cobit 5, un design management de la fonction informatique de l'entreprise numérique", Tru Dô-Khac, 31 janvier 2013.

Trophée innovation numérique 2015

Le Trophée IT Innovation Forum catégorie Enterprise Mobility / Collaboratif a été décerné à l'innovation frugale Personal MOOC par le vote des quelques 200 membres du Club des Responsables d'Infrastructure et de Production (CRIP) lors de l'IT Innovation Forum du 27 janvier.
Communiqué sur le site de Dô-Khac Decision